L’amour est un brasier

Pour troisième poésie, voilà un thème qui risque de devenir récurrent : L’Amour!

Jadis je t’ai aimé.
Tendrement, tu m’as ensorcelé.
Mais l’amour est un brasier…

Jadis je t’ai aimé.
De mille feux, cet amour a brillé.
Mais l’amour est un brasier…

Feu l’amour m’a embrassé.
Son ardeur côtoyée,
Mon âme a consumée.
L’amour est un brasier.

Il n’est plus cruel tourment,
Que cette ignorance des ans,
Que ce chant d’agonie persistant,
Que cette brûlure d’amour incandescent.

Que reste-t-il de moi ?
Sinon la véhémence de ma démence…
Que reste-t-il de moi ?
Sinon des braises qui pensent…

Maudites dans leur noirceur,
Elles sont la ruine de mon cœur.
Ruinées de ce brasier,
Elles sont mon sort de condamné.

L’amour est un brasier,
En ses flammes il m’a happé.
L’amour est un brasier,
Et la mort… un doux baiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *